Royal propose d'utiliser les JO pour faire bouger la Chine sur la Birmanie

Publié le par webmaster

PARIS - L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a proposé jeudi d'utiliser la question des Jeux Olympiques de 2008 pour faire "bouger" la Chine sur la question de la Birmanie, dont Pékin est le principal soutien.

"Il faut que nous soyons plusieurs pays à poser la question de la participation des pays démocratiques aux Jeux olympiques" de 2008 à Pékin, "non pas pour que ces Jeux ne se déroulent pas, mais pour que les pressions soient efficaces avant, c'est à dire qu'il y ait une forme de dissuasion", a déclaré Mme Royal lors d'une manifestation devant l'ambassade de Birmanie à Paris.

"Si la Chine sent une détermination de la part des régimes démocratiques par rapport à une événement majeur qui est l'expression de l'échange entre les peuples", elle "pourrait sans doute bouger", a ajouté la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes.

Pour Mme Royal, c'est à la France, qui a "toujours eu ce message universel pour défendre les démocraties et les libertés publiques", de "prendre l'initiative de rassembler d'autres pays autour de cette idée. C'est un "pari politique", mais "le fait que la question soit posée politiquement est déjà un signe", a-t-elle conclu.

Principal rempart de la Birmanie au Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine est aussi son premier partenaire commercial et l'un des premiers investisseurs en Birmanie. Selon les diplomates asiatiques et occidentaux en poste à Pékin et en Asie du Sud-Est, seules les autorités chinoises sont en mesure d'agir pour faire cesser la répression en Birmanie.

Malgré les appels de la communauté internationale, l'armée a de nouveau tiré jeudi sur la foule des manifestants à Rangoon, tandis que des raids étaient menés dans plusieurs monastères. Selon les autorités, au moins neuf personnes, dont un journaliste japonais, ont été tuées.

canadianpress.google.com


Le sujet est-il trop grave pour que Rama Yade se taise? Il s'agit pourtant bien des Droits de l'Homme à l'Etranger, donc sa "qualification"...
Mais sans doute l'Elysée a pris l'affaire en mains.. Comment Sarko va interdire à Total de faire du fric en Birmanie? Aucun gouvernement ne l'a fait avant!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article