Ouverture : Jack Lang consulte Alain Minc. Pourquoi ?

Publié le par webmaster

Jack Lang s'agite beaucoup en ce moment. Il n'est pas interdit de l'aider à obtenir son job de ministre.

Jack Lang est formel. Il ne pense pas à l'avenir. Il se « concentre » pour le moment sur la Commission Balladur sur la réforme des institutions. Il fonctionne par « séquence ». Il n'a pas déclaré au journaliste du Parisien-Aujourd'hui en France Frédéric Gershel : « S'il y a un sujet qui touche à mes compétences, sur le droit, l'international, la culture l'éducation, je peux rendre service. Je n'ai aucune raison de dire non si cela est fait dans des conditions de transparence », puisqu'il a démenti ce propos dans le jdd.fr. Transparence ? S'il souhaite être transparent, Jack Lang n'a donc aucune raison de cacher qu'il a été reçu lundi matin par Alain Minc. Aucune raison de cacher non plus qu'il rêve tout haut, selon tous les happy few qu'il croise dans les restaurants parisiens, non pas d'une commission, mais bien d'un poste de ministre de l'Union méditerranéenne, qu'il aimerait bien voir créer avant même le remaniement ministériel qui suivra les élections municipales de mars. 

De quoi ont parlé les deux hommes ? « De philosophie kantienne », se moque l'excellent Alain Minc. Plus probablement d'envisager ou d'ajuster les modalités de cette opération « ralliement à Sarko » en bénéficiant des amicaux conseils d'Alain Minc, « passeur » professionnel du monde des affaires mais aussi, parfois, de celui de la politique. Une fois Lang rapatrié dans le sarkoland, il faudra attaquer le plus gros morceaux : Julien Dray. Mais là, il faudra peut-être un autre « passeur » que Minc. Pierre Bergé ?

 


Jeudi 04 Octobre 2007 - Philippe Cohen - marianne2007.info


Remaniement? Mais oui, bien sûr.. La soupe est si bonne!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article