Ségolène Royal ironise sur les «annonces tous azimuts» de Sarkozy

Publié le par webmaster

undefined

Ségolène Royal, aux côtés du candidat PS à Nice, Patrick Allemand (à gauche) et de l'actrice Sophie Duez (Reuters).


Ces annonces, qui créent «une pagaille», visent selon la dirigeante PS à «faire oublier les anciennes».

Liberation.fr (avec source AFP)

LIBERATION.FR : samedi 23 février 2008

 

Ségolène Royal est venue soutenir à Nice le candidat socialiste aux municipales, Patrick Allemand, et en a profité pour ironier sur les multiples annonces, quasi-quotidiennes, du président Sarkozy: "annonces sur les institutions, annonces suivies de la création d'une commission, annonces décidées par le gouvernement et contredites par les conseillers du président". "Il y a tous les jours une annonce nouvelle sans doute pour faire oublier les anciennes (...) quelle pagaille", a-t-elle dit.

L'ex-candidate PS à la présidentielle a d'abord visité un marché avant de se rendre sur la place Masséna, la grande place de Nice, où elle a pris la parole devant quelques centaines de personnes. Interrogée par des journalistes sur les récentes déclarations de Christian Estrosi, envisageant une suspension du droit du sol pour les enfants clandestins de Mayotte, Ségolène Royal a refusé de répondre afin de ne pas alimenter, a-t-elle dit, "la polémique" quotidienne. Christian Estrosi, secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer, est candidat à la mairie de Nice.

Evoquant la situation politique à Nice, cinquième ville de France, solidement ancrée à droite, Ségolène Royal a déclaré qu'il était temps de mettre aux commandes des "gens sérieux". "Il est temps de sortir Nice de l'affairisme, des combines de toutes sortes, il faut vraiment changer d'air, changer d'équipe, prendre des gens sérieux", a-t-elle dit. Patrick Allemand, proche de Ségolène Royal depuis longtemps, a indiqué qu'il soutiendrait son éventuelle candidature au poste de secrétaire général du PS: "si elle se présente, il n'y aura pas de problème", a-t-il indiqué.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article