Pour un Congrès utile et serein !!! (et nouvelles diverses)

Publié le par webmaster

 

Pour un Congrès utile et serein : comment participer ?


Chers amis,

L'initiative intitulée « Comment le congrès du PS peut-il être utile aux Français ? » a lancé le mouvement d'une vaste consultation participative, destinée à préparer les échéances qui attendent le Parti socialiste. Je suis heureuse aujourd'hui de vous annoncer l'ouverture du site qui servira de support à la consultation, http://congresutileetserein.com/

Ce site est un espace de débat ouvert, structuré autour des dix questions posées par les premiers co-auteurs de l'initiative. Il accueille les contributions de toutes celles et tous ceux qui souhaitent participer au renouvellement des idées à gauche, militants et sympathisants du Parti socialiste, citoyens engagés dans le mouvement syndical ou associatif, élus et intellectuels.

La consultation aboutira au début du mois de juillet à la rédaction d'un texte élaboré de manière participative. Pour tenir ce calendrier serré, il est important que vous envoyiez vos contributions personnelles ou vos comptes-rendus collectifs d'ici au 7 Juin (contact@congresutiletserein.com). Les synthèses seront mises en ligne sur le site à partir de la deuxième semaine de juin.

Je compte sur votre mobilisation pour cette étape essentielle à la construction d'un Parti socialiste fort, porteur d'un projet crédible et capable de faire renaître l'espoir chez nos compatriotes. Je souhaite que partout en France et notamment dans vos sections, vous soyez les fers de lance d'une réflexion porteuse de joie et d'avenir.

Amitiés,

Ségolène Royal
--
Si vous souhaitez adhérer en ligne à l'association  Désirs  d'avenir :
http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=adhesion

Si vous souhaitez soutenir l'association Désirs d'avenir :
http://www.desirsdavenir.org/pdf/bulletin.pdf

 




Ségolène Royal : «avoir le courage de menacer la Chine»


Ségolène Royal en compagnie de la soeur du Dalai-Lama, Jetsun Pema.




Casino: Au tour de Sarkozy...

Nouveau rebondissement dans l'affaire du casino de Gujan-Mestras. Si dans l'un des volets de ce dossier, le parquet de Paris a blanchi Bernard Laporte, la cour d'appel de Paris, a, elle, ce vendredi, ordonné l'instruction

d'une plainte déposée par la gérante de cet établissement, Frédérique Ruggieri. Elle vise Nicolas Sarkozy, soupçonné de "favoritisme" quand il était ministre de l'Intérieur.

L'affaire du casino de Gujan-Mestras (Gironde) n'est pas terminée. Bien au contraire, elle s'est enrichie ce vendredi d'un nouvel épisode. Contre l'avis du parquet, la cour d'appel de Paris a rendu espoir à Frédérique Ruggieri. Les magistrats ont en effet ordonné l'instruction d'une plainte que la gérante du casino du lac de la Magdeleine avait déposée en mars 2007 pour "favoritisme" contre le ministère de l'Intérieur. Les faits incriminés se sont eux étalés de 2005 à 2007, période durant laquelle le ministre de l'Intérieur n'était autre que Nicolas Sarkozy. La plaignante accuse la place Beauvau d'avoir usé de son influence et des liens entre l'actuel chef de l'Etat et les dirigeants des grands groupes que sont Partouche ou Barrière, pour protéger les intérêts de ces derniers. Au détriment de son "petit" casino, lésé, selon elle, par plusieurs décisions ministérielles "anormalement" défavorables et par ailleurs toutes cassées par le tribunal administratif de Bordeaux.

Pour l'année 2006, par exemple, la Commission supérieure des jeux (CSJ), qui dépend du ministère de l'Intérieur, refuse à Frédérique Ruggieri le droit d'exploiter cent machines à sous supplémentaires, alors que dans le même temps les casinos de la côte arcachonnaise, détenus par les grands groupes, sont allègrement servis. Sous la pression, la place Beauvau lâche finalement du lest et autorise l'exploitation de cinquante nouvelles machines. Avec un bémol toutefois, celle-ci est différée au mois d'octobre, soit après la pleine saison estivale, plaçant ainsi le casino du lac de la Magdeleine au bord de la faillite. Du coup, ce vendredi, malgré tous ces malheurs, Frédérique Ruggieri a logiquement accueilli avec soulagement la décision prise par la cour d'appel de Paris. "J'ai espoir que la lumière soit faite sur le complot dont a été victime le casino de Gujan-Mestras. Il y a eu manifestement acharnement", a-t-elle réagi, satisfaite.

D'autant plus satisfaite que le 7 mars dernier, le parquet de Paris avait classé sans suite une autre de ses plaintes dans ce même dossier. Celle-ci, déposée en octobre dernier pour "tentative d'extorsion de capital", visait Bernard Laporte, financièrement impliqué dans des casinos aquitains. Le secrétaire d'Etat aux Sports, alors sélectionneur de l'équipe de France de rugby, était accusé par Frédérique Ruggieri d'avoir monnayé 10% du capital de son casino contre un geste de Nicolas Sarkozy pour régler ses malheurs. "J'en ai rien à foutre de son casino!", avait vertement commenté Laporte sur le sujet en mars 2007. "Si je suis ami avec Sarkozy, ce n'est pas pour l'emmerder et encore moins pour en profiter", avait-il ajouté, reconnaissant toutefois avoir abordé le sujet avec Frédérique Ruggieri, mais sur le ton de la plaisanterie.
par Arnaud Fage publié dans : Ségolène Royal présidente en 2012

Commenter cet article