Sondage CSA/Marianne: l'été pourri des socialistes

Publié le par webmaster

A deux semaines de l'université d'été du PS, un sondage CSA pour Marianne à paraître le 16 août montre que le socialisme est de moins en moins considéré comme une alternative au sarkozysme… Avec ou sans Ségolène.

Montage SL


Cet été, les socialistes n'ont pas bronzé. Ils sont partis en vacances le teint blême et perclus de cicatrices ( chasse au « traître » Jack Lang lors de la révision constitutionnelle, affrontements au sein du groupe PS de l'Assemblée, critiques suscitées par les propos de Ségolène Royal sur la libération d'Ingrid Bétancourt, etc), ils s'apprêtent à rentrer de villégiature sans avoir pris la moindre couleur. Quinze mois après avoir encaissé sa troisième défaite présidentielle consécutive, la gauche ne va pas mieux. Et l'anti-sarkozysme ne saurait suffire à lui offrir un regain de santé, encore moins à lui servir de boussole pour sa reconstruction. Tel est le principal enseignement du sondage de l'institut CSA (1) que Marianne publie dans son numéro 591, samedi 16 août 2008. Un état des lieux plutôt inquiétant pour l'opposition, dressé à deux semaines de l'université d'été du PS de La Rochelle qui promet de sonner le début d'un nouveau round d'affrontements internes.

 

Lire la suite de l’article de Renaud Dély sur

http://www.marianne2.fr/Sondage-CSA-Marianne-l-ete-pourri-des-socialistes_a90250.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article