Gauche : des idées pour une refondation

Publié le par webmaster

Dix-sept millions de Français ont voté pour la gauche en 2007. Après les échecs à répétition, électeurs, sympathisants, militants, attendaient des responsables politiques des réflexions neuves, un puissant travail de refondation. Or qu'entendent-ils? Une extrême gauche protestataire qui persiste à refuser l'économie de marché. Des écologistes affaiblis par leur propre incurie. Un Parti socialiste aphone qui a laissé s'imposer une politique de droite dure comme s'il s'agissait du seul projet de société moderniste et économiquement viable. Alors quoi, la gauche républicaine et ses idéaux égalitaires, ses traditions sociales, libérales, fraternelles, la gauche " progressiste " née en 1905, celle de 1936 et du Front populaire, de l'élection de François Mitterrand en 1981, n'a plus de projet de société? Les socialistes, qui ont emporté vingt régions sur vingt-deux et la majorité des grandes villes en 2008, seraient incapables de proposer une alternative — politique? Loin des tribunes, on assiste pourtant à une véritable ébullition intellectuelle, presque à une rage de réflexion, tant la déception a été cruelle en 2007. Chercheurs, intellectuels, élus, chefs d'entreprise, syndicalistes, militants de toutes obédiences s'organisent en fondations, clubs de réflexion, collectifs de propositions, think tanks ou think boxes – les " boîtes à idées " politiques nées aux Etats-Unis pendant les années 1960 –, groupes de soutien à telle ou telle personnalité. On en compte une centaine. Il y a des sites proposant des idées neuves et des observatoires : le Club Changer la gauche, l'Observatoire des inégalités du philosophe Patrick Savidan, le site de l'économiste Frédéric Lordon pour réformer le capital financier… Des groupements de militants cherchant des stratégies — politiques, organisant des débats sur le fond : La Forge, autour de Noël Mamère et Hugues Nancy, Cercle21, autour de Manuel Valls, Institut Edgar-Quinet, autour de Vincent Peillon… D'autres cercles coagulent autour d'expériences réussies au niveau régional, rassemblant des acteurs de terrain : à Lille autour de Martine Aubry, à Nantes avec Jean-Marc Ayrault, etc.

Pour lire la suite de cet article de Frédéric Joignot publié dans Le Monde 2 le 22 août 2008, cliquez
.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article