La réforme de la carte scolaire a des effets négatifs sur la mixité sociale

Publié le par webmaster

La lettre Education du mercredi 10 septembre 2008

 


L'assouplissement de la carte scolaire a un effet "inverse" à l'objectif de mixité sociale affiché par le gouvernement. C’est ce qu’a déclaré mardi 9 septembre 2008, le SNPDEN-Unsa, syndicat majoritaire des chefs d’établissement, lors d'une conférence de presse. "Ce sont les familles des milieux aisés qui demandent" des dérogations, tandis que "chez les familles défavorisées, il y a une certaine frilosité à aller ailleurs que dans le collège du secteur", a précisé Catherine Petitot, secrétaire générale adjointe du syndicat.

Selon Jean-Claude Lafay, secrétaire national du syndicat, les établissements très demandés sont bien pleins alors que les établissements moins demandés se vident. L'organisation demande donc la mise en place d’un appareil statistique afin d’évaluer les effets de la carte scolaire.

Par ailleurs, le SNPDEN-Unsa a estimé que la multiplication des heures supplémentaires d'enseignement n'était pas une solution viable à terme. Selon le syndicat, ce dispositif a atteint "ses limites" en cette rentrée. "Si on a réussi à convaincre les enseignants de faire 2-3 heures, on aura du mal à les convaincre (l'an prochain) de faire 6 ou 7 heures", a expliqué Philippe Guittet, secrétaire général du syndicat.


Source : AFP, AP, Libération

 

Commenter cet article