Riposte graduée : bide européen pour Nicolas Sarkozy :

Publié le par webmaster

Lettre à L'Elysée

europeNicolas Sarkozy éconduit fermement par Barroso. Voilà une situation cocasse que même les préparatifs à la loi DADVSI n’avaient connue.

Acte 1 : vendredi dernier, Nicolas Sarkozy adresse une lettre à José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, pour lui demander de faire sauter l'amendement 138 du paquet télécom. Cet amendement ayant été adopté à 88 % des eurodéputés le 24 septembre dernier, la demande de Sarkozy met le feu aux poudres.

Acte 2 : Guy Bono, coauteur de ce texte avec plusieurs autres députés dont Cohn-Bendit, se dit ainsi consterné par cette injonction venant du président de l’Union Européenne . : « Si Sarkozy a ses habitudes de monarque en France, l'Europe n'est pas son royaume ! », griffe Guy Bono avant de rappeler que « la Présidence française de l'Union européenne est censée représenter et promouvoir les intérêts communs de l'ensemble des citoyens européens. Au lieu de cela, en demandant à la Commission européenne de retirer l'amendement 138 d'un coup de baguette magique, Sarkozy va une nouvelle fois à l'encontre de la démocratie ». Invitant Barroso à refuser cette lettre au père Noël, l’eurodéputé menace : « C'est oublier un peu rapidement que le Parlement européen est profondément attaché au respect des libertés fondamentales et qu'il ne se laissera pas faire. Je redéposerai moi-même l'amendement 138 en deuxième lecture dans tous les cas »

Canal +.fr       lire la suite

Commenter cet article