Wall Street et les Bourses européennes en nette baisse

Publié le par webmaster

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 15.10.08 | 07h04  •  Mis à jour le 15.10.08 | 17h08

ans le sillage des Bourses européennes, en baisse depuis l'ouverture, Wall Street a ouvert dans le rouge, mercredi 15 octobre, le Dow Jones perdant 1,50 % et le Nasdaq 1,94 %. A 15 h 40, le Dow Jones lâchait 139,30 points, à 9 171,69 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 34,55 points, à 1 744,46 points. Mardi, Wall Street avait terminé en baisse, plombée par les valeurs technologiques malgré les mesures de soutien au secteur bancaire : le Dow Jones avait perdu 0,82 %, le Nasdaq 3,54 % et le S&P 500 0,53 %.

Dans un cercle vicieux, la chute de Wall Street a accélérée celle des Bourses européennes. Après deux séances consécutives de hausses, les marchés sont plombés par la multiplication des signes de récession mondiale. A 17 heures, à Paris, le CAC 40 perdait 6 % à 3 411 points A la même heure, à Londres, le Footsie perdait 5,69 % à 4 144 points. A Francfort la Bourse s'enfoncait, le Dax cédant 6,11 % à 4881,42 points.

 RÉCESSION........

Lire l’article en cliquant ICI

Dans cette crise financière et économique qui ne fait que rebondir, on prend les citoyens "lambda"  européens pour des "gogos" :  un aperçu

Les activités de Fortis aux Pays-Bas ont été nationalisées par le gouvernement pour 16,8 milliards, tandis que Fortis Bank et Fortis Insurance Belgium étaient rachetés par BNP Paribas, pour 14,7 milliards
. (qui acquiertt ainsi le contrôle de Fortis une bouchée de pain pour BNP-Paribas car pendant ce temps là,  la débâcle du groupe a coûté très cher à des actionnaires, petits ou grands, qui ont vu, en l'espace de dix-huit mois, leurs titres chuter de 30 à quelque 5 euros. Voilà comment des grands groupes profitent de la crise au détriment des contribuables qui tôt ou tard devront payer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article