Lundi 27 octobre : Réunion motion E « Fiers d’être socialistes »

Publié le par webmaster

Cher(es) Ami(e)s et Camarades,

Nous sommes à J-10 du vote dans nos sections qui déterminera la ligne politique que devra prendre notre parti.

Rejoins nous ce lundi 27 Octobre à 20h30 à la salle Robespierre, 6/8 Av du Général Leclerc à Vitry sur seine pour débattre des enjeux de ce congrès.

La France et les Français, notamment les plus démunis, subissent les conséquences dramatiques des ravages de l'argent « fou » de l'ultra libéralisme en place dans le monde ne favorisant que les plus riches. La situation dans notre pays est aggravée par une politique de destruction de la politique sociale et des services publiques mis en place par N. Sarkozy et son équipe depuis mai 2007.

Benoît

Mandataire de la motion E pour le Val de Marne

Publié dans L'avenir du PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MKL 27/10/2008 19:22

Rappelons-nous que dehors, 4 millions de chômeurs/rmistes et 3 millions de précaires galèrent 24h/24 et que nous risquons tous un jour ou l'autre de venir grossir leurs rangs sous l'effet de la récession!Et que proposent les projets Royal/Aubry/Delanoë pour s'attaquer de front à ce problème ?Des mesures de relance pour favoriser le retour de la croissance - génial - ça fait 30 ans qu'on en voit passer et on voit le résultat!Le seul projet un minimum réaliste sur ce plan est celui de B. Hamon, en particulier grâce à la collaboration de Pierre Larrouturou qui va permettre de lancer un vrai débat sur la RTT.Aux USA, malgré une croissance de + de 4%/an jusqu'au début 2008, le temps de travail moyen constaté hors chômeurs est tombé à 33,7h/semaine et à 32.1 en GB (contre 36,2 en France) ! Dans l’industrie et les services à haute valeur ajoutée, il est de + de 40h/s, mais ne concerne plus qu’à peine les 2/3 des emplois, le reste de la population active n’a droit qu’à des petits boulots de quelques heures/s. Et cette précarité est elle-même due à l’explosion de la productivité réalisée en 45 ans : multipliée par 5 (informatique, robotique, formation), alors que durant les 150 années précédentes elle n’a été multipliée que par 2 ! Dans le même temps (45 ans donc) la durée légale de travail hebdomadaire est restée en gros partout à 40h/s. Le temps de travail a donc été réparti de manière anarchique par le marché, entre d’une part ceux qui font jusqu’à 70h/s (et qui aimeraient faire moins pour la plupart), ceux qui ne récupèrent que les "miettes" de quelques h/s et enfin les chômeurs qui font 0h/s. En France, les centaines de milliers d'emplois créés récemment sont pour la plupart des emplois aidés et à temps partiel, alimentant par wagons entiers l'armée de précaires que notre société produit à la chaîne depuis des décennies... Dans de telles conditions, par peur de tomber du "mauvais côté", la négociation salariale ne se résume souvent qu’à un : "Si t’es pas content tu peux aller voir ailleurs" !http://nouvellegauche.fr

Pascal 26/10/2008 17:27

Merci de venir voter pour Ségolène ici: http://www.rmc.fr/quizz/sondage_70.html