Emploi: Sarkozy invente la flexibilité positive

Publié le par webmaster

Pour sa conférence sur l'emploi, Nicolas Sarkozy a changé de posture: fini le pragmatique sobre du début de la crise, c'est le retour du démagogue qui sauve les banques pour aider les contribuables et veut laisser le choix à chacun de travailler quand il veut, y compris le dimanche.

A la tribune dressée en terre ardennaise, le président de la République avait un ton implorant. « Ce que j'ai fait pour les banques, je l'ai fait pour les salariés, la croissance, l'emploi… », se justifiait-il. Alors que le 16 septembre dernier il avait sobrement présenté en un quart d'heure à l'Elysée son plan de 360 milliards pour sauver les banques, Nicolas Sarkozy a pris plus de quarante minutes à Rethel pour expliquer (un peu) son plan pour l'emploi et justifier (beaucoup) ses décisions en faveur de la finance.

Tous ces milliards, je les ai dépensés pour vous !

lire la suite de l'article de Sylvain Lapoix

Commenter cet article