L'âge de la retraite pourrait être repoussé à 70 ans

Publié le par webmaster

NOUVELOBS.COM | 01.11.2008 | 18:28

La gauche et les syndicats s'élèvent contre le vote de l'Assemblée vendredi soir qui permet de repousser l'âge de la retraite à 65 ans dans le transport aérien et 70 ans dans d'autres secteurs, sur la base du volontariat.

 


(c) AFP

 

Un vote nocturne à l'Assemblée nationale entérinant la possibilité que la retraite soit repoussée à 65 ans dans le transport aérien et 70 ans dans d'autres secteurs suscitait samedi 1er novembre les protestations de la gauche et des syndicats.

"Pseudo-volontariat" pour justifier un "scandale"

Les Verts et le PCF dénoncent un allongement insidieux de la durée légale du travail et en soulignent les risques pour la sécurité posés dans le transport aérien.
Le gouvernement insiste de son côté sur le fait que la possibilité de partir à 60 ans si les 41 ans de cotisation sont réunis, demeure. Il ne s'agit à ses yeux que de permettre à ceux qui le souhaitent de travailler plus longtemps et de supprimer les mises à la retraite d'office à 65 ans.
Ces nouvelles dispositions, ainsi qu'une extension de la possibilité de cumuler un emploi et une retraite, ont été votées par les députés de la majorité peu avant minuit, la veille du week-end de la Toussaint, dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).
Ce projet doit encore faire l'objet d'un vote solennel le 4 novembre, puis passer devant le Sénat mi-novembre. Les dispositions prendraient effet en 2010. Dans le système actuel, les employeurs sont contraints à une mise à la retraite d'office à 65 ans maximum pour ceux qui refusent de partir.
"L'âge de la retraite est insidieusement repoussé à 70 ans. Gageons que dans quelque temps, cette limite deviendra l'âge officiel de départ en retraite", a estimé dans un communiqué Martine Billard, députée des Verts.
"L'équipe de Nicolas Sarkozy repousse insidieusement l'âge de la retraite à 70 ans. Comme pour le travail du dimanche, le pseudo-volontariat est avancé pour justifier ce scandale", a estimé de son côté le Parti communiste.
Le PCF estime que les futurs retraités dont les revenus sont faibles n'auront guère le choix. Il remarque que les députés n'ont pas fait de différence suivant la pénibilité des métiers. Le PS, principal parti d'opposition, n'avait pas encore réagi samedi en milieu de journée.

Grèves à Air France


Les pilotes de ligne gardent le droit de partir en retraite à 60 ans, mais ils pourront aller jusqu'à 65 ans s'ils le veulent, avec la condition qu'un seul des deux pilotes d'un vol de ligne pourra avoir plus de 60 ans, ont décidé les députés.
Le SNPL, principal syndicat de pilotes, a lancé un mot d'ordre de grève pour la période au 14 au 17 novembre.
Les hôtesses et stewards, qui partent actuellement en retraite à 55 ans, pourront aussi aller jusqu'à 65 s'ils le veulent, ont dit les députés. Mais surtout, l'allongement de la durée de travail devient pour eux quasi-automatique de 55 ans à 60 ans s'il peut leur être proposé un reclassement au sol.
Huit syndicats d'hôtesses et de stewards d'Air France -la CFDT-PNC, la CFTC, FO, le SNPNC, SUD aérien, l'UGICT-CGT, l'UNAC et l'UNSA) ont repoussé samedi à la période du 5 au 8 décembre une grève annoncée initialement du 4 au 8 novembre, a-t-on appris auprès de Martial Barbara, de SUD aérien. L'objectif est de "mettre la pression sur les sénateurs", a-t-il expliqué.
Les syndicats soulignent par ailleurs les problèmes de pénibilité et de sécurité que poserait selon eux le maintien en activité de personnels navigants âgés.
Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a défendu la réforme sur France Info samedi. "Il faut aujourd'hui considérer que nos sociétés évoluent, on vit de plus en plus longtemps, il faut aussi que nos règles évoluent", a-t-il dit.
Il a pris pour exemple l'entraîneur de football Guy Roux, empêché un temps de poursuivre sa carrière en raison de la limite d'âge, avant de pouvoir poursuivre brièvement au début de la saison 2007-08. Il avait temporairement pris les commandes du RC Lens, avant de jeter l'éponge au bout de quelques semaines.
Le ministre a aussi cité le cas du professeur Luc Montagnier, parti selon lui aux Etats-Unis car atteint par la limite d'âge. Prix Nobel 2008 de médecine, Luc Montagnier, 76 ans, a certes participé à la création de sociétés aux Etats-Unis mais aussi en France. Il est professeur émérite à l'Institut Pasteur et directeur de recherches honoraire au CNRS.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article