Les socialistes dans l'inconnu

Publié le par webmaster

Un très bel éditorial de Jean-Claude Souléry dans La Dépêche. Pour le lire en intégralité, cliquez là
En attendant, voici quelques extraits : 


Demain, les militants socialistes votent dans l'indifférence et dans l'inconnu. L'indifférence, car leur débat interne intéresse peu les Français. L'inconnu, car personne ne peut prévoir quel sera le successeur de François Hollande. Dommage. Au moment même où le système capitaliste connaît l'une des crises les plus visibles de son histoire, la parole des socialistes reste encore et toujours inaudible. Pourtant, le congrès du PS était une occasion rêvée, un moment politique fort : le « débat socialiste », tel qu'il s'est exprimé à travers les diverses motions, pouvait apparaître riche d'imagination et de propositions. Mais personne ne s'en est aperçu car, une nouvelle fois, les idées ont été occultées par les ambitions personnelles - autour d'une question-clé : qui sera le nouveau patron ?

[...]
Ségolène Royal enfin. Ségolène encore - diraient ses adversaires, exaspérés qu'elle soit toujours là. Sur elle ont plu les averses conjuguées de la droite et des camarades mal intentionnés. Même lorsqu'elle disait vrai et juste, même lorsqu'elle tentait de renouveler le genre des meetings, il fallait que ceux-là tournent en ridicule le propos ou l'attitude - on ne lui a toujours rien pardonné, elle est toujours debout.


[...] 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article