Décidons de notre avenir

Publié le par webmaster

Bonjour à tous,

Bien évidemment, l'actualité du jour, c'est l'élection de Barack Obama et ce formidable espoir de changement, ce désir d'un avenir meilleur qu'il porte et incarne pour tant d'Américains.

C'est un véritable moment de joie collective que nous avons pu vivre, en raisonnance avec tous ceux qui, dans le monde entier, espèrent et se battent pour un monde pacifié, juste, progressiste, où chacun puisse trouver sa place.


A nous maintenant, à notre échelle qu'est le Parti socialiste, de comprendre qu'il nous revient d'accompagner à notre manière cet élan partagé.
Le vote sur les motions qui se déroulera le 6 novembre n'est pas une formalité fastidieuse.
C'est au contraire le moment d'un choix majeur pour notre avenir et celui de notre pays.

Nous sommes de nombreux militants à avoir décidé de partager les idées avancées dans la motion E "L'espoirs à gauche, fier(e)s d'être socialistes".

Parce qu'elles traduisent ce besoin d'ouverture à tous les citoyens dont la victoire de Barack Obama prouve brillamment la nécessité.

Parce qu'elles procèdent d'une analyse courageuse et objective de la situation de notre pays et de la mondialisation.

Parce qu'elles combattent sans complaisance la politique de destruction de pans entiers de notre société par la droite tout à la fois la plus réactionnaire, et la moins respectueuse de nos principes républicains.

Parce qu'elles proposent des solutions crédibles et innovantes et qu'elles parient sur l'intelligence collective des citoyens

Parce qu'elles s'inscrivent dans un projet global : celui de construire, ensemble, le socialisme et la société du 21ème siècle.


Hier, Ségolène Royal était dans l'Aude (pour un compte-rendu exhaustif de cette visite, vous pouvez consulter l'article de La Dépêche en
cliquant là) ; ce soir, elle rejoint la salle de La Bellevilloise, dans le 20ème arrondissement.
Dans tous ces lieux, le message qu'elle porte peut se résumer ainsi : militants, citoyens, il est temps de prendre votre destin en mains.

Parce que nous pouvons agir, parce que nous pouvons être acteurs de notre histoire collective, parce que nous pouvons nous battre pour une société meilleure, nous devons voter en nombre le 6 novembre.

Publié dans Rénover et Inventer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article