Royal : "Je serai rassembleuse pour deux, pour trois, pour quatre"

Publié le par webmaster

NOUVELOBS.COM | 10.11.2008 | 18:22

La présidente de Poitou-Charentes, dont la motion est arrivée en tête du vote militant avant le congrès du Parti socialiste, a réuni ses partisans au Sénat. La socialiste annoncera mercredi les propositions de sa motion "pour la gouvernance du PS".

Ségolène Royal (Sipa)

Ségolène Royal (Sipa)

Ségolène Royal, dont la motion est arrivée en tête du vote militant avant le congrès du PS, a de nouveau insisté, lundi 10 novembre, sur sa volonté de rassembler son parti.
"Nous discutons, mais je serai rassembleuse pour deux, pour trois, pour quatre", a déclaré l'ex-candidate PS à la présidentielle en arrivant au Sénat, où elle réunissait ses partisans.
"Nous venons d'abord travailler en équipe", a-t-elle expliqué à la presse, en ajoutant que le fait que sa motion soit arrivée en tête (près de 30%) "nous donne des obligations, pour être sûrs que le rassemblement que nous voulons nous permettra demain de rénover le PS en profondeur".
Interrogée sur son éventuelle candidature au poste de premier secrétaire, Ségolène Royal a redit que "la question sera abordée en temps voulu". "Les idées d'abord", a-t-elle lancé.

Propositions mercredi

A l'issue de la réunion de ses représentants, Ségolène Royal a par ailleurs précisé qu'elle annoncerait mercredi les propositions de sa motion "pour la gouvernance du PS".
"Je vous dirai mercredi quelles sont nos propositions pour la gouvernance du parti socialiste", a-t-elle répondu aux journalistes qui l'interrogeaient sur ses intentions après la victoire de sa motion, arrivée en tête lors du vote des militants de jeudi dernier, devant celle de Martine Aubry et Bertrand Delanoë.
Ségolène Royal n'a toujours pas dit si elle comptait relancer sa candidature au poste de premier secrétaire du PS, qu'elle avait suspendue, ou si elle proposerait un autre nom.
La présidente de Poitou-Charentes a précisé avoir parlé avec Martine Aubry au téléphone et annoncé qu'elle s'entretiendrait aussi avec Bertrand Delanoë.
L'ex-candidate socialiste à la présidentielle a assuré avoir eu un "très bon contact" avec eux. "Ils ont aussi conscience de l'impatience des militants socialistes que nous nous retrouvions tous sur une ligne de rénovation", a-t-elle ajouté.
Lors de la réunion les mandataires de la motion Royal ont décidé de rédiger un texte réunissant leurs propositions. Ce texte sera adressé aux responsables des autres motions pour être enrichi, a précisé Ségolène Royal.

Sur le MoDem

Ségolène Royal a par ailleurs affirmé lundi la presse que la question des relations avec le MoDem "ne doit pas servir de prétexte" pour "justifier un refus de convergences" des autres motions socialistes avec la sienne.
"Je ne veux pas qu'il y ait des pretextes ici ou là ou des malentendus qui pourraient justifier un refus de convergences. Par exemple, la question du MoDem ne doit pas servir de prétexte", a-t-elle dit.
L'ex-candidate à la présidentielle a affirmé avoir "clairement dit dans notre projet qu'il faut d'abord reconstruire un Parti socialiste fort pour ne pas avoir peur de s'ouvrir aux autres".
Elle a évoqué "une ambiance concentrée, respectueuse des autres. C'est dans cet état esprit que je rencontre les partenaires amis des autres motions, des autres projets pour retrouver des plate-formes d'alliances qui nous permettent de travailler tous ensemble".
"J'avais dit que je rencontrais d'abord les partenaires des autres motions et projets. Nous sommes tous socialistes, donc ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous divise", a-t-elle poursuivi.

Publié dans L'avenir du PS

Commenter cet article