Pourquoi voter pour Ségolène Royal

Publié le par webmaster

Chers amis,

 

Après plus de 10 jours à tendre la main à l'ensemble des autres motions sur le fond, la motion E n'a reçu qu'une seule réponse sur le fond, celle de la motion B, le Pôle Ecologique, qui a accepté de rénover avec nous notre "vieille maison". Malgré deux courriers qui apportaient des réponses ciblées aux motions A, C et D sur des divergences plus ou moins importantes et en contradiction avec certains propos antérieurs qui insistaient sur les proximités entre les différentes motions, les représentants nationaux de ces motions ont préféré privilégier les querelles de personnes à l'intérêt général de notre Parti.

C'est l'explication principale du spectacle regrettable que le Parti socialiste a offert aux Français durant tout le congrès de Reims.

 

Cela dit, l'opposition à une camarade ne pouvait et ne peut constituer à elle seule une ligne politique et c'est pour cette raison qu'une alliance en quelque sorte contre nature des motions A, C et D n'a pas été possible lors de la nuit des résolutions. D'ailleurs, le fait que les commentateurs la désignent sous le nom de "nuit des Longs Couteaux" en dit bien long sur l'état de notre parti...

Aurions-nous oublié nos valeurs de fraternité et de solidarité pour que certains d'entre nous en arrivent à siffler une citation de Jaurès ?

 

C'est désormais une alternative claire qui s'offre au suffrage des militantsvoulons-nous un retour aux méthodes du passé ? ou bien un travail collectif, en toute transparence, avec la motion E et tout ceux qui veulent un vrai renouveau de notre Parti ?

 

Le discours de Ségolène Royal hier a exposé clairement les points clés qui doivent inspirer notre réflexion et guider notre choix le jeudi 20 novembre prochain :

·         Le vrai, le seul combat que nous devons avoir est celui contre la droite et la politique destructrice qu'elle met en place dans notre pays. Il ne peut pas, il ne doit pas y avoir d'échanges violents et irrespectueux entre camarades.

·         La force du Parti socialiste réside dans ses militants, dans leurs compétences, dans le temps et l'énergie qu'ils consacrent tous à faire avancer nos idées et les concrétiser grâce à des victoires électorales. Le Parti socialiste ne peut se rendre inaccessible aux classes populaires à cause de cotisations trop élevées.

·         Le PS a consacré 8 millions d'euros pour s'acquitter des amendes liées au respect imparfait de la parité. Ne vaut-il pas mieux consacrer cela à une baisse des cotisations pour les plus défavorisés, permettant ainsi de voir le parti rassembler demain jusqu'à 400 ou 500.000 militants actifs et bien formés ?

·         Un parti ouvert et élargi sera un parti "massivement représentatif du peuple" et saura ainsi mieux répondre aux aspirations de nos concitoyens.

·         Nous devons avoir un Parti fort qui n'a pas peur de s'allier largement à gauche pour constituer un nouveau "Front populaire". Les procès d'intention sur une prétendue alliance avec le MODEM n'ont pas lieu d'être, surtout de la part de tel ou telle qui a pu s'allier localement avec le Modem il y a peu.

·         Il faut, face aux régressions portées par Sarkozy, mobiliser l'ensemble du camp progressiste sur notre programme, Pourquoi nous priver de cette opportunité, alors même que le PS sera demain un parti fort, populaire et démocratique, capable d'imposer ses propres vues ?

·         Nous, les socialistes, portions hier les combats des mineurs de Carmaux avec Jaurès. C'est à nous, maintenant, avec Ségolène Royal, de porter les combats des salariés de Ford Blanquefort ou de Gandrange, des fonctionnaires, des enseignants, etc... 

·         Ségolène Royal a, enfin, rendu hommage à tous les progrès sociaux portés par les socialistes depuis plus de 70 ans : les congés payés, le CNR et Jean Moulin, l'abolition de la peine de mort avec Robert Badinter, le RMI avec Michel Rocard, la CMU avec Martine Aubry, le PACS avec Lionel Jospin... Elle a également rendu hommage aux victoires locales que nous avons pu obtenir avec François Hollande et à tous les élus et militants qui oeuvrent chaque jour pour ces progrès sociaux sur leurs territoires.

 

N'en doutons pas, le vote du 20 novembre est une étape majeure de l'histoire de notre parti.

 

Voter pour Ségolène Royal et le collectif qui l'entoure (Vincent Peillon, Julien Dray, Aurélie Filippetti, Najat Vallaud Belkacem, Jean-Louis Bianco, Delphine Batho, Michèle Delaunay, Gérard Collomb, Yvette Roudy, Louis Mermaz, Manuel Valls, François Rebsamen et tant d'autres), c'est voter pour une rénovation claire et profonde, pour un parti efficace et ouvert sur la société, pour des idées adaptées au monde d'aujourd'hui et qui permettront de construire résolument le socialisme du 21ème siècle.

 

Soyons nombreux à nous déplacer le jeudi 20 novembre de 17h00 à 22h00 et, si besoin est, le vendredi 21 novembre, pour porter ceux qui s'engagent sur une rénovation réelle de notre Parti, dans le sens de l'intérêt général.

 

Le 20 novembre, votons en masse pour Ségolène Royal

 

Amitiés socialistes,

 

Les signataires de la motion E sur le Val-de-Marne

 

 

PS : Si aucun des candidats n'obtient la majorité absolue au soir du jeudi 20 novembre, il sera nécessaire de revenir voter le vendredi 21 novembre pour le 2ème tour. Le vote s'effectuera alors dans les mêmes conditions, à savoir que pourront voter tous les adhérents à jour de cotisation figurant sur les listes d'émargement, et qu'ils pourront le faire entre 17h00 et 22h00.

Publié dans L'avenir du PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article