Aubry, Tasca : bonjour la cohérence !

Publié le par webmaster

Au congrès : Dimanche 16 novembre 2008

 

Comment peut-on se présenter aujourd'hui devant les militants comme l'a fait Martine Aubry en ce dimanche ?
En effet, celle-là même qui s'est fait élire à Lille grâce à une alliance avec le MoDem, qui gère aujourd'hui sa ville avec le MoDem, continue à invoquer une éventuelle alliance avec Bayrou comme une divergence insurmontable entre sa motion et la motion E.
Cette même Martine Aubry, dans son discours de ce matin, nous a répété qu'elle et les délégués de sa motion n'avaient eu de cesse, cette nuit, de chercher le rassemblement avec les motions A et C. Elle a même annoncé qu'un texte commun avait été rédigé, mais n'avait pu être signé faute d'un accord sur le "dispositif humain". Et Aubry de souligner, sans rire, que ce n'est pas une question de personne ! Allez Martine, le spectacle est terminé. La vérité est que c'est bien cette question de personne qui est LE désaccord majeur. Il ne sert à rien de se cacher derrière des postures : la VERITE, Martine !

Quant à Catherine Tasca, de la motion A, elle a tout de même à mon sens atteint des sommets. Elle était interrogée sur la chaîne parlementaire sur la proposition de S. Royal et de la motion E de soumettre la question des alliances au vote direct des militants. Un référendum ? Qu'a répondu Catherine Tasca ? Qu'au sein de la motion A, "ce n'est pas ainsi que nous concevons le fonctionnement d'un parti démocratique".
Mais c'est quoi alors un parti démocratique ? Un parti où quelques chefs auto proclamés décident et où les militants n'ont qu'à suivre et se taire ? Ca c'est de la démocratie ?

Ne nous trompons pas, Camarades. Jeudi, une vraie majorité doit se dégager pour le

renouveau du PS, pour le socialisme du 21e siècle. Redonnons une chance au PS, soutenons

Ségolène Royal et Vincent Peillon.

 

 

Militants de toutes les tendances, jugez par vous-mêmes du respect que l'on a pour vous.

Vous êtes les colleurs d'affiches, les distributeurs de tracts, circulez pour le reste, vous n'avez pas la parole.
Et pourtant dans la profession de foi de Martine Aubry reçue ce jour, qu'y voit-on "Je veux garder un parti de militants"
Oui, mais surtout fermez-là ! 

Publié dans Rénover et Inventer !

Commenter cet article