Mieux faire fonctionner les IUT

Publié le par DA Créteil, etc...

Voici un extrait d'un billet que Jean-Louis Bianco a publié sur son blog le 11 décembre.
Nous vous conseillons d'aller le lire en intégralité, mais nous permettons de retranscrire la partie où il avance quelques solutions pour améliorer le système.

[...] Je pense que pour que le système IUT continue de fonctionner dans de bonnes conditions, il est indispensable que le ministère de l’enseignement supérieur s’engage sur les point suivants :

- Identification (et imposition aux universités) de critères prenant en compte dans le calcul des dotations le caractère technologique des formations (coefficients spécifiques dans le nouveau système "SYMPA") et garantissant aux IUT des moyens au moins égaux à ceux dont ils disposaient ;

- Attribution aux IUT d’un budget global, préservant la capacité des Conseils d’IUT à définir leur propre politique budgétaire ;

- Conservation par les IUT de leurs ressources propres (formation continue, taxe d’apprentissage …), qui dans le système proposé risquent d’être "fondues" dans les moyens des universités ;

- Mise en place par les universités d’un contrat interne d’objectifs et de moyens (CIDOM) avec leurs IUT, intégré au contrat quadriennal de l’établissement afin de garantir leur capacité de décision et d’action sur le budget global.

Ces conditions, qui respectent les principes de la LRU, sont absolument nécessaires pour que les IUT, et surtout les plus petits d’entre eux, conservent leur identité et leur implantation locale, leurs capacités d’initiative et leur potentiel de développement.

Pour le lire,
cliquez là.

Publié dans Rénover et Inventer !

Commenter cet article