Barack Obama et la démocratie participative

Publié le par DA Créteil, etc...

Et oui, vous avez bien lu, c'est quasiment le titre d'un article du Monde intitulé "La "démocratie participative" selon Barack Obama" écrit par Sylvain Cypel, correspondant à New-York.

On peut y découvrir comment le futur président des Etats Unis compte utiliser la démocratie participative pour améliorer la gouvernance, en recueillant les préoccupations et questionnements de ceux qui s'expriment sur le site Internet Change.gov, en recensant les réussites individuelles, collectives et associatives qui pourraient être mises en oeuvre à d'autres endroits ainsi que quelques éléments sur le succès que rencontre actuellement la démarche auprès des citoyens américains.

Voici quelques extraits de cet article plutôt intéressant :


"[...] A l'approche de son intronisation, le 20 janvier, le message semble passé : la "démocratie participative" que le président élu appelle de ses vœux n'a cessé de croître.

Depuis son élection à la présidence américaine, la section "Open for Questions" (questions ouvertes) de son site Internet, , a ainsi recueilli, vendredi 2 janvier, 3 548 692 votes sur les questions posées aux internautes par l'équipe de transition. Mais, surtout, 82 831 personnes ont fait connaître leurs principales préoccupations. Plus que l'état de l'opinion, celles-ci sont indicatives des questionnements de la base "obamiste". [...]

Ailleurs, sous l'intitulé "C'est votre Amérique", le site appelle les militants associatifs à "raconter les expériences" novatrices et réussies qui pourraient être utilement dupliquées.

Mais la démocratie participative ne fonctionne pas à sens unique : le sommet peut, lui aussi, en appeler à la base. En faisant entrer à la Maison Blanche la plupart de ceux qui ont dirigé son site de campagne, c'est ce que compte faire le président élu. [...]

Son équipe détient désormais un fichier de plus de 13 millions d'adresses e-mail, dont le potentiel de croissance semble loin d'être atteint.[...]


Espérons qu'avec Obama, la démocratie participative que Ségolène Royal et Désirs d'Avenir ne cessent de promouvoir depuis plus de 3 ans gagnera ses "lettres de noblesse" !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article