Rased et maternelles : alerte sur l'école publique

Publié le par DA Créteil, etc...

Un démantément de l'école publique laïque est en cours :  en voici 2 axes parmi d'autres : l'école maternelle et les RASED (réseaux d'aide aux enfants en difficulté), assurés par des enseignants spécialisés, des psychologues et médecins scolaires. Prochainement nous vous donnerons un tableau synthétique des fonctions et missions des membres du RASED)
L'article ci-dessous date de novembre mais il est malheureusement toujours d'actualité.

Par Vincent Mérand | Internaute | 05/11/2008 | 16H17

Deux métiers sont actuellement en train d'être supprimés de l'Education nationale par les députés et le gouvernement. Devant le succès de la mobilisation (plus de 100 000 signatures en quinze jours) (*) la majorité s'affole et oppose des arguments fallacieux. De quels métiers s'agit-il?

D'abord, des instits de maternelle chargés des tout-petits: Les classes des deux ans seraient remplacées par des "jardins d'éveil" privés et donc payants (lire ci-contre le rapport de la sénatrice Monique Papon qui s'appuie entre autres sur le précédent rapport Bentolila).

Niant sans aucun scrupule les données statistiques qui prouvent qu'une scolarisation précoce dans de bonnes conditions (et qui n'a rien à voir avec une quelconque surveillance de sieste ou autre change-culotte) est facteur de réduction des inégalités sociales, les auteurs du rapport souhaitent supprimer purement et simplement un outil d'intégration scolaire et donc sociale pour l'échanger contre un système privé payant dont on peut déjà deviner les conséquences sociales.

Les enseignants spécialisés travaillant dans les réseaux d'aides aux élèves en difficulté (RASED).

(*) la pétition signalée approche actuellement les 230.000 signatures. vous pouvez la sgner en cliquant ci-dessus sur 100.000 signatures en quinze jours.

lire la suite de l'article : ICI

Note : il est à signaler que la conseillère Education à l'Elysée de notre Président plaide depuis de longs mois pour une privatisation totale à terme de l'EDUCATION NATIONALE.
Par ailleurs la diminution de 26 heures à 24 heures des horairesde l'école primaire depuis septembre 2008 pour "donner 2 heures de soutien" à un petit nombre  est une absurdité qui d'ailleurs rencontre nombre de difficultés et prive les autres élèves d'un nombre important d'heures de classe dans l'année.
Ces heures de soutien n'ont aucun rapport avec le travail des RASED.

Commenter cet article