"Sarkozy vendrait des frigidaires aux Esquimaux" - Ségolène Royal

Publié le par DA Créteil, etc...

Ségolène Royal était l'invitée de Jean-Claude Bourdin sur RMC ce matin, en voici quelques extraits choisis, publiés sur le site Internet d'RMC :

Revenant sur l'intervention télévisée du Chef de l'Etat le 5 février, Ségolène Royal note, non sans humour : « Nicolas Sarkozy a beaucoup de talents oratoires. Son métier d'origine, c'est avocat. Les Français se laissent avoir de moins en moins, mais il serait capable de vendre des frigidaires aux esquimaux : il fait à la fois les questions et les réponses. Quand il annonce des choses qui ne sont pas vraies, il dit tout de suite "je ne suis pas un menteur". Et en général, il faut dresser l'oreille, parce que c'est précisément là qu'il ne va pas dire la vérité. »

« A Gandrange, il a menti avec une telle mauvaise foi »


Et l'ancienne candidate à la Présidence de poursuivre en prenant pour exemple l'attitude de Nicolas Sarkozy face au plan de restructuration du site sidérurgique lorrain d'ArcelorMittal en Moselle : « Pour Gandrange, il a dit que les promesses avaient été tenues, que les ouvriers n'avaient pas à se plaindre, puisque 70% d'entre eux étaient reclassés, que juste un four était fermé et que c'était pas bien grave. Mais comme le disent les ouvriers, le four c'est le cœur même de l'usine, 300 salariés et plusieurs centaines d'hectares. Aucune promesse n'a été tenue. Nicolas Sarkozy avait promis 330 millions d'euros. On les attend toujours. Il avait promis 2 centrales électriques. Il avait promis de revenir. Il n'est pas revenu. Là, il a été très effronté. Les salariés sur place, de leurs mots mêmes, sont "écœurés" ; ils ont été "atterrés de l'entendre mentir avec une telle mauvaise foi". Ce n'est pas sérieux de la part d'un Chef de l'Etat, de ne pas avoir le courage de dire la vérité. »

Commenter cet article