Un plan contre la crise ambitieux, pionnier et innovant...

Publié le par DA Créteil, etc...

Hé non, ça n'est pas celui que mettent en oeuvre le gouvernement et Nicolas Sarkozy...!!!
En revanche, il s'agit bien du plan que met en place la région Poitou-Charentes, sous l'impulsion de Ségolène Royal.

Les journaux nationaux n'en parlent guère, à l'inverse des quotidiens régionaux, tels :

- La Nouvelle République du Centre, dans l'article "
Photovoltaïque : une pub nationale dans le métro" (comme quoi l'on peut parfois s'interroger sur la manière dont les titres d'articles ou de brèves sont définis) qui évoque ce plan de 400 millions d'euros dont l'objectif consiste à "faire venir les investisseurs privés en Poitou-Charentes pour faire de ce territoire celui de la croissance verte créatrice d'emplois".

- Sud Ouest, dans l'article "
Poitou-Charentes pionnier du photovoltaïque", qui évoque "un plan régional pour l'emploi décliné en 27 mesures, lesquelles font la part belle au soutien de l'activité économique, aux stages de formation et aux filières innovantes, à commencer par celles ayant trait à la croissance verte".

- Territorial (portail des professionnels territoriaux) permet dans une
brève de mieux prendre en compte l'ampleur de ce plan : "La Région Poitou-Charentes vient d'adopter un plan photovoltaïque de 400 millions d'euros qui fixe pour 2012 l'objectif de produire 73 GWh d'électricité solaire. La présidente de la région, Ségolène Royal, espère créer 1000 emplois avec cet investissement. 73 GWh, c'est tout de même 1,5 fois la production totale d'électricité avec le photovoltaïque en 2007 en France...Il s'agit donc d'un plan d'une ampleur colossale, à 400 millions d'euros, visant à renforcer l'autonomie énergétique du Poitou-Charentes et de booster la filière photovoltaïque."

- Charente Libre, dans l'article "
La Région et sa présidente, "pionnières" dans la ruée vers croissance verte", dans lequel on peut lire : "Ségolène Royal est bien décidée à faire de ce plan «unique en Europe» et d'un montant total de 400 millions d'euros jusqu'en 2012 LA réussite de son mandat régional. «Je suis une pionnière et nous avons réussi à trouver un processus miraculeux sans aucun financement direct du contribuable.» La Région espère même créer un millier d'emplois. Et c'est vrai que le projet est séduisant avec des chiffres vertigineux: la Banque européenne d'investissement (BEI) vient de débloquer 200 millions d'euros, la même somme que les trois caisses régionales du Crédit agricole. 400 millions d'euros pour installer 650.000 m2 de panneaux et produire 45% d'énergie solaire en plus que tout ce qui a été produit en France en 2007. «Et nous n'avons qu'à nous porter garants des prêts."

Plutôt que de renflouer des banques et des industries qui préfèrent solidifier leurs comptes pour leurs actionnaires au lieu de réfléchir sur le long terme et de se projeter dans l'avenir, le gouvernement ferait bien de s'en inspirer et d'apporter ainsi une réelle réponse efficace à la crise que vit le système capitaliste actuel.

Publié dans Rénover et Inventer !

Commenter cet article