Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Publié le par DA Créteil, etc...

L’arrogance de ces gens les perdra. Effrayé par l’inexorable montée de la mobilisation universitaire, qu’il a lui-même contribué à alimenter, Nicolas Sarkozy s’est résolu hier à prendre la décision de retirer le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs. Manque de chance – ou de pratique – il l’a fait si discrètement que personne ne s’en est aperçu. Il faut dire que la formule du chef de l’Etat était des plus sybillines, demandant « que soient rapidement explorées de nouvelles pistes pour l’évaluation des enseignants chercheurs et l’organisation de leurs services. » Devant l’absence de réaction de la presse, les services de l’Elysée ont remis ce matin les points sur les i : oui, il fallait bien comprendre que le projet actuel était abandonné. Résultat, ce soir, un article du Monde.fr intitulé "l’Elysée annonce de nouvelles pistes" n’y voit qu’un « nouveau coup de canif » dans le projet de réforme. Seul France-info a titré sur le retrait du décret Pécresse (merci à Libertaire pour son signalement).

Il est douteux que les enseignants-chercheurs accueillent avec reconnaissance ce nouveau cafouillage. Villepin avait été plus courageux - et plus efficace - en décrétant lui-même le retrait du CPE et en y mettant les formes nécessaires à une sortie de crise. Nicolas Sarkozy, qui ne semble pas avoir pris la mesure de la colère du monde de l’éducation, ne s’en tirera pas à si bon compte. « C’est pathétique ce manque de savoir faire ! », aurait déclaré le président à propos Valérie Pécresse, selon le Canard Enchaîné. Cet homme est décidément charmant. Et l’expression tout à fait appropriée. La ministre pourra bientôt la lui retourner, quand on constatera dans les jours qui viennent l’insuffisance de cette réponse du bout des lèvres.

 

Un article issu de : Universités: y a-t-il un pilote dans l'avion?

À voir en ligne ici : http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/02/14/940-y-a-t-il-un-pilote-dans- (...)

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article