Des nouvelles fraîches de Guadeloupe - témoignage

Publié le par DA Créteil, etc...

Bonjour,

Vu que je n'ai pas trop vu d'information ici au sujet de la Guadeloupe qui commence finalement à faire l'actualité, je vais vous en donner comme j'ai régulièrement mes parents au téléphone. En une phrase, la situation se tend camarades ! Déjà un mort...

On a malheureusement déploré notre premier mort (Jacques Bino, syndicaliste CGT et membre du collectif LKP) et j'ai bien peur que l'addition se corse. Il y a des barrages un peu partout, la nuit, les gens préfèrent ne plus sortir, et les jeunes issus de nos guettos (grande analogie avec les cités métropolitaines) déversent toutes leurs frustrations sur les CRS blancs (détail important) qui donnent de la matraque avec quelques réflexions racistes (si si, ils ont osé!). Ils n'étaient pas né en 1967, mais les événements de mai 1967 sont dans les esprits de tout le monde (82 morts tout de même, suite à une manifestation des ouvriers rejoints par les étudiants pour améliorer leur pouvoir d'achat...). Comme dans les cités en métropole, la dernière génération est beaucoup plus clivante et violente que la précédente. Je ne l'explique pas, je le constate simplement comme beaucoup d'autres. Inutile de dire que d'avoir 50% de chomage parmi les jeunes en dessous de 25 ans n'arrange pas les choses.

Ainsi, le gouvernement a attendu un mois pour se bouger les fesses, ils vont en payer le prix... Hier, il y a eu un évènement: la première conférence de presse de crise de notre ministère de l'intérieur, quel dynamisme ! Le silence de notre omni-président sur la Guadeloupe lors de sa dernière conférence de presse télévisée a eu l'effet d'une bombe en Guadeloupe ! Ceux qui étaient encore mi-figue mi-raison ont été écoeurés. Malgré tous les désagréments, la population reste derrière le mouvement. Les gens ne meurent pas de faim, et le système D marche à fond. Les problèmes d'entente entre famille de békés et d'étouffement de nouveaux concurrent par des moyens illicites ont été mis à jour, et on verra bien comment le gouvernement va régler ce point, qui est quasiment à la source de tous les maux.

Petit à petit, les antillais de métropole s'organisent pour soutenir la Guadeloupe et la Martinique. Il y a déjà deux manifestations prévus les deux prochains week-end et toutes les bonnes âmes sont les bienvenus:
- samedi 21 fév., 14h, de place de la République à place de la Nation
http://continuitelkp.new.fr

- samedi 28 fév., 15h, place de la Nation
http://www.collectifdom.com/

Sinon, Canal+ a fait un excellent reportage sur le pouvoir des békés (descendant des esclavagistes) en Martinique, qui trustent absolument. On a le même problème en Guadeloupe, sauf que les nôtres sont venus avec le corps expéditionnaire de Napoléon pour mater la rébellion guadeloupéenne après le rétablissement de l'esclavage en 1802. Le lobbying békés est puissant et essaie d'étouffer la diffusion de cette vidéo, mais on est encore plus nombreux à la remettre en ligne.

Hier soir, les liens suivants étaient encore valables, ne tardez pas, vous ne le regretterez pas !
En stream ici :
http://www.megavideo.com/?v=1q1m01nv
En téléchargement (haute qualité): http://delivery.vipeers.com/file_sharing?message_hash=Ly4mi6Nd2xMbNskAZ2NwuA==&locale=fr

Si vous avez France O, je vous recommande les JT de Guadeloupe et de Martinique qui donnent de bonnes infos et des images.

Amitiés,
Thierry, Section Paris 13ème Est

Publié dans Luttes sociales

Commenter cet article