La carte "écolo" - dans Le Parisien -

Publié le par DA Créteil, etc...

Le Parisien revient sur le "plan énergie solaire" que Ségolène Royal a présenté le 27 février au conseil régional de Poitou-Charentes.


Le journal évoque notamment les voitures "SimplyCity" et "Friendly", construites à la suite d'un appel à projet du Conseil régional visant à favoriser la commercialisation de voitures électriques à prix modique (autour de 5.000 €).

Ces voitures "devraient afficher, selon les modèles, une autonomie de 80 à 300 kilomètres, et une vitesse maximale de 80 à 110 km/h. Au final, l’objectif de prix sera dépassé, mais de peu, en tenant compte des primes attribuées aux véhicules propres."
Comme l'indique Le Parisien, ces 2 voitures sont "une façon pour Ségolène Royal de démontrer que « ce que beaucoup pensaient une chimère est aujourd’hui accessible »".

Le plan énergie solaire présenté par l’ex-candidate à la présidentielle se révèle tout aussi ambitieux : 400 millions d’euros de crédits apportés par la Banque européenne d’investissement et le Crédit agricole pour soutenir des projets concrets sur quatre ans. « Ce seront 600 000 m² de panneaux solaires installés qui permettront de produire en 2012 au plan régional ce que produisait la France entière en 2007, soit 75 gigawatt-heures par an, annonce Ségolène Royal. Il y a 1 000 emplois à la clé et un surcroît d’activités pour des filières en crise comme le bâtiment, l’artisanat ou l’industrie », espère-t-elle. La présidente de Poitou-Charentes lance un appel auprès des industriels pour qu’ils viennent implanter des entreprises de réalisation et de montage de panneaux solaires.
La manne européenne va bientôt se déverser sur plusieurs projets prêts à démarrer. Jean-François Dauré, maire de La Couronne (Charente), va ainsi installer 12 à 15 hectares de panneaux photovoltaïques sur le terrain d’un ancien centre d’enfouissement. Hervé Bolteau, président de la Fédération régionale de coopératives agricoles, annonce que des exploitations vont installer des panneaux solaires sur les toitures de leurs hangars."

Preuve en est que la croissante verte peut devenir réalité et qu'il s'agit probablement de la solution la plus efficace et la plus durable pour sortir de la crise du capitalisme à laquelle nous assistons aujourd'hui.
L'article du Parisien : Ségolène Royal joue la carte écolo

Commenter cet article