D'où provient l'allergie de Sarkozy au système scolaire ?

Publié le par DA Créteil, etc...

A mon avis, le billet publié aujourd'hui sur Médiapart par Alain Garrigou sous le titre "Universités : la revanche de l'étudiant Sarkozy" apporte un début de réponse tout à fait étonnant.

Si, comme moi, vous avez pu vous étonner sur ce qui pouvait pousser "notre" Président à mépriser les chercheurs (cf. son discours du 22 janvier dernier), entre autres, vous serez sans aucun doute intéressés par cette recherche sur la réalité des diplômes obtenus par Nicolas Sarkozy avant qu'il entame sa brillante carrière politique.

Tout d'abord, un petit florilège de ses "meilleurs" propos ayant trait à l'ensemble du système scolaire :
* "Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur la princesse de Clèves. Imaginez un peu le spectacle" (23 février 2007 à Lyon)
* "Il y a une filière économique pour vos enfants. C'est une blague. Mettez vos enfants dans la filière ES, ils ne pourront pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques" (27 janvier 2009)

Il n'y aurait aucun intérêt à réécrire la démonstration brillante d'Alain Garrigou.
Simplement, j'avoue que les sarkozystes qui passent leur temps à considérer Ségolène Royal comme une "cruche" sans intelligence me font doucement rigoler.. La cruche en question a, elle, entre autres, réussi à sortir de Sciences-Po. Et, bien que je n'ai jamais considéré que le fait de sortir de l'Ena, Sciences Po ou de n'importe quelle autre grande école était un gage d'intelligence, lorsqu'on y entre, c'est quand même beaucoup plus sérieux d'en sortir diplômé !

Marianne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article