Comparaison simple

Publié le par DA Créteil, etc...

Je vous transmets cette comparaison simple, claire, tirée d'une lettre des enseignants d'un collége de la région de Cahors :

''Imaginons un maçon qui construit un mur sans ciment et qui,  une fois le mur terminé, ajoute des renforts pour le consolider.
Imaginons un boulanger qui cuit du pain sans levure et qui, une fois le pain terminé, ajoute un produit pour le faire lever.
Imaginons un enseignant qui fait cours devant 31 élèves et qui, une fois le cours terminé, ajoute des heures d'accompagnement éducatif pour s'occuper des difficultés rencontrées sur les nouveaux apprentissages;
Imaginons un collégien, dans une classe de 31 qui, après une journée de cours, ajoute des heures d'accompagnement éducatif pour avoir de l'aide sur les nouvelles connaissances abordées.
                   
Cela semble étrange, fatigant, voir peu productif, et pourtant c'est le choix de l'E.N. qui, à grand renfort de communication, explique que vos enfants ont droit à cette aide.
''........''
Eh bien, comme pour le maçon, le boulanger ou tous les corps de métier, ne faut-il pas travailler correctement avant de mettre en place des solutions de ''réparation''?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article