La Fraternité en débat - 29 avril 2009

Publié le par DA Créteil, etc...

Ségolène Royal a le plaisir de vous convier
à une soirée exceptionnelle de réflexion 
et d’échanges sur La Fraternité en Débats.

Avec la participation de nombreux intellectuels autour de Régis Debray auteur du Moment fraternité
(Gallimard, 2009).


Ce mercredi 29 avril 2009 de 18h à 22h  

Salle des fêtes de la Mairie du 4ème arrondissement
2 place Baudoyer
M° Saint Paul ou Hôtel de Ville


 
Programme de la soirée :

18 h : Mot d'accueil de Ségolène Royal

 
18h10 : Intervention de Régis Debray


Première partie :
Origines et signification de la fraternité

Médiateurs : Régis Debray et Jean-Pierre Mignard

18h25 : La tradition républicaine et la tradition libérale : Robert Damien et Pierre Manent

19h10 : La fraternité, de l'histoire républicaine à la France d'aujourd'hui : Jean-Claude Guillebaud et Charles Conte

20 h : Débat avec la salle

Deuxième partie :
La fraternité aujourd’hui

Médiateurs : Régis Debray et Dominique Bertinotti

20h30 : La fraternité dans le monde du travail : Anousheh Karvar et Daniel Le Scornet

21h15 : La fraternité vue d'Afrique et du Proche-orient : Salim Abdelmadjid et Jean-Claude Petit

Débat avec la salle

Synthèse des débats
par Jean-Pierre Mignard
avocat et président de Désirs d’avenir
----------
« La fraternité, c'est un regroupement sur critères symboliques, qui prend à rebrousse poil le "je préfère mon frère à mon cousin et mon cousin à mon voisin". On ne naît pas frère, on le devient, par un acte de fraternisation. Une fraternité est une famille non pas dénaturée, mais transnaturée.”
Régis Debray, Le Moment fraternité, 2009


« Nul pays ne peut vivre sans ce sentiment de commune appartenance qui le conduit à transgresser l’indifférence du « on » et la frilosité du « je » pour assembler la joie d’un « nous ». La fraternité dépasse les différences qui hier paraissaient insurmontables, elle suscite un élan vers quelque chose de plus grand qui nous rassemble.
En un mot, elle nous permet d’affronter les grands défis et suggère aux peuples les grands desseins. » 
Ségolène Royal, 28 mars 2009

Biographie des intervenants :

Pierre MANENT : normalien, directeur d'études à l'EHESS au Centre de recherches politiques Raymond Aron et professeur associé à Boston College. Assistant auprès de Raymond Aron au Collège de France, il a participé à la création de la revue Commentaire et fait toujours partie du comité de rédaction. Auteur de Les Libéraux et Tocqueville et la nature de la démocratie, 1982, dans lequel il tente de retracer la genèse de la philosophie politique moderne. Il a contribué, dans le cadre du centre Raymond-Aron, à un mouvement de redécouverte des grands textes libéraux français. Dans La Raison des nations (2006), Manent livre ses réflexions sur la construction européenne et l'avenir de la nation, au moment des lendemains difficiles du non français au référendum pour l'adoption d'un Traité établissant une Constitution pour l'Europe. Son dernier ouvrage : enquête sur la démocratie (2008)
Robert DAMIEN, Professeur à l’Université de Franche-Comté. Il est l’auteur entre autres de Bibliothèque et Etat (PUF, 1995), La grâce de l’auteur (Encre Marine 2001) et de Le conseiller du PrinceDe Machiavel à nos jours (PUF, 2003). Editeur de plusieurs ouvrages collectifs, sa recherche vise à construire une épistémologie politique du conseil comme en témoigne son dernier ouvrage Conflit, Conseil (Presses Universitaires de Franche-Comté, 2006).
Jean-Claude GUILLEBAUD, écrivain essayiste et journaliste connu pour ses reportages importants dans le monde des idées. Il est né à Alger en 1944. Journaliste au quotidien "Sud Ouest", puis au Monde et au Nouvel Observateur, il a également dirigé Reporters sans frontières. Il est l’auteur entre autres de Le commencement d'un monde : vers une modernité métisse (Seuil, 2008), de La refondation du monde (Points, 2008), et de La tyrannie du plaisir (Points, 2008).
Charles CONTE : Chargé de mission, secteur laïcité, à la Ligue de l'enseignement. Rédacteur du site 
laicite-laligue.org qui a pour objectif de "faire vivre la laïcité" au travers de l'actualité. Coordonateur du numéro de la Revue Panoramique « Comment peut-on être franc-maçon ? »
Christiane Taubira : diplômée d'économie et d'agro-alimentaire à Paris, elle est professeur de sciences économiques en 1978. Députée de Guyane depuis 1993, Christiane Taubira a donné son nom à la loi du 21 mai 2001 reconnaissant l’esclavage comme un crime contre l’Humanité.
Dominique BERTINOTTI : Maire du 4ème arrondissement de Paris, membre du Bureau national du Parti socialiste, Dominique Bertinotti, auteure d’une thèse sur la vision de la France de François Mitterrand, est également agrégée d’histoire et maître de conférence d’histoire à l’université Paris VII.
Daniel LE SCORNET : Ancien Président de la Fédération des mutuelles de France. Auteur de l'Eloge du social (1988)
Anoushesh KARVAR est secrétaire nationale de la CFDT, responsable de la politique internationale et des questions de société. Titulaire d’un doctorat d’histoire des sciences et de sociologie, elle a été vice-présidente de l’Observatoire des Cadres, puis directrice de la revue Cadres CFDT. Devenue secrétaire nationale de la CFDT Cadres en 2001, elle en est devenue la Secrétaire générale adjointe en 2003. Elle est l’auteur, avec Luc Rouban, de Les Cadres au travail. Les nouvelles règles du jeu (La Découverte, Collection entreprise et société, 2004). Elle est membre du comité consultatif de la Halde (Haute autorité de la lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) et Membre de la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme).
Salim ABDELMAJID né en 1982 à Alger est normalien et agrégé de philosophie. Il organise à l'ENS un séminaire de philosophie intitulé "Un concept d'Afrique". Il a notamment publié un article au sein de la revue "Esprit" (Août-Septembre 2007), intitulé "Joseph Ki-Zerbo : Le savant, le politique et l'Afrique". Doctorant en philosophie, il s'apprête à rédiger une thèse intitulée "Un concept d'Afrique".
Jean-Claude PETIT : ancien directeur de l'hebdomadaire La Vie, enseigne à l'Université de Montréal, Québec. Co-auteur avec Jean Rigal d'Artisans d'une Eglise nouvelle : Dans l’entreprise, l’école, le quartier, la vie économique et politique, on parle de participation, de cogestion, d’autogestion ... Et dans l’Église, où en est la coresponsabilité ?  Il revient d’un voyage au Proche-Orient.
Jean-Pierre MIGNARD : Président de Désirs d'avenir, membre du Conseil national du Parti socialiste. Avocat au barreau de Paris, spécialiste des questions de droit pénal des personnes et des affaires. Il a notamment participé à des arbitrages internationaux en droit de l'environnement à La Haye et Paris. Il a également effectué de nombreuses missions sous mandat de l’Organisation des Nations unies (ONU) ou d’Organisations non gouvernementales (ONG).

Publié dans AGENDA DIVERS

Commenter cet article