Pour les Etats-Unis d'Europe, agissons !

Publié le par DA Créteil, etc...

bandeau


Chères amies, chers amis,

Les Etats-Unis d’Europe, dont j’ai appelé à la création lors du meeting de Rezé, constituent le grand dessein politique mobilisateur que l’Europe attend.

Vous avez été très nombreux, militants, internautes à me faire part de votre enthousiasme pour cette belle idée. Des éditorialistes, comme
Bernard Guetta sur France inter, s’en sont également fait l’écho.

Oui, je veux pour l’Europe un objectif politique de haut niveau. Il nous faut réaliser enfin le rêve que Victor Hugo formulait lors du Congrès international de la Paix de Paris.

C’est le mandat que doivent recevoir aujourd'hui les députés européens soutenus par les peuples : qu’ils s’emparent du projet d’Etats-Unis d’Europe et qu’ils lui donnent vie.

Je l’ai dit à Rezé :

"Saisissez l’occasion, ne la laissez pas passer, elle sera historique. N’écoutez pas le moment venu ceux qui vous diraient que ce n’est pas votre mandat. Les délégués des Etats généraux n’avaient pas reçu non plus le mandat de décréter les droits de l’homme.
Et pourtant ils l’ont fait. Et qui songerait à leur reproche ?

N’hésitez pas à faire rentrer l’Europe dans l’histoire.
Appelez les parlements nationaux en renfort. Ils vous rejoindront.
Appelez les peuples en soutien, ils convergeront.

Des obstacles vous en aurez. Les forces de l’argent vous barreront le chemin. Et si vous trébuchez, relevez-vous. Reprenez votre souffle pour continuer l’effort jusqu’à la ligne d’arrivée.

Ce jour là, enlevez vos écouteurs et écoutez le tumulte des places et des rues, la joie et la fête, un langage qui se passe de traduction, le langage des peuples unis.
Ce jour là vous proclamerez les Etats-Unis d’Europe.

Ou l’Europe marche vers l’unité politique, ou elle se disloquera dans les nationalismes.  Et souvenons-nous de François Mitterrand : le nationalisme c’est la guerre.
On ne veut pas de la guerre économique de tous contre tous, où l’homme devient un loup pour l’homme.

A l’opposé, nous les connaissons les ciments politiques des Etats Unis d’Europe : justice sociale au service de l’efficacité économique, démocratie exemplaire, combat écologique, libertés.

Les socialistes se sont donnés la mission de l’Europe unie, sociale et humaniste.
C’est aux socialistes, fidèles à leur promesse,  de préparer le grand destin politique qui attend les peuples du continent et c’est à nous de le commencer dans le futur parlement européen d’abord.

Vous aurez, futurs députés européens, mandatés par les peuples impatients, une grande responsabilité.
Nous vous regarderons, nous vous soutiendrons.
Concentrez-vous sur l’essentiel, car à force de sacrifier l’essentiel à l’urgent, on oublie l’urgence de l’essentiel.
Rendez-vous le 7 juin, c’est urgent, c’est essentiel !
Que pas une voix ne manque."

Nous sommes la troisième génération à faire l’Europe. Avant nous, il y a eu celle des Pères fondateurs, qui ont construit l’Europe après les horreurs de la guerre. Il y a eu aussi la génération qui, après la chute du mur de Berlin, a réunifié le continent. A nous d’aller plus loin aujourd’hui dans l’unité, avec les peuples et pour eux.

C’est pourquoi je vous invite à faire vivre le débat en ouvrant des Forum partout sur vos territoires et en faisant signer des pétitions de soutien aux Etats-Unis d’Europe, pour que le mouvement que j’appelle de mes vœux fasse son chemin.

L’Europe a besoin de nous. Alors pour les Etats-Unis d’Europe, agissons !

Amitiés,

signature

Commenter cet article