Carnet de Chine de Ségolène Royal

Publié le par webmaster

Ségolène Royal en ChineSégolène Royal s’est rendue en chine du 6 au 9 janvier pour « comprendre ce qui se passe et tisser des liens avec les responsables chinois. » Elle a développé quatre de ses priorités : le développement économique et les délocalisations, l’environnement, la situation des femmes et les droits humains.

« J’ai réaffirmé ces priorités, dès le premier jour de mon séjour à Pékin.Je parle avec franchise, sans donner de leçons mais sans cacher certaines interrogations sur la Chine. »

L’environnement a été au coeur de son séjour. « J’ai pu rencontrer le ministre chinois de l’Environnement, M. Pan Yue, à ma demande, et de façon inédite en Chine pour un dirigeant occidental. C’est extrêmement important à mes yeux car, aujourd’hui, les questions de changement climatique sont aussi des questions géostratégiques. Les négociations internationales sur la lutte contre le réchauffement seront une partie essentielle de l’activité diplomatique des prochaines années. » La candidate socialiste a poursuivi ses entretiens avec trois ONG de protection de l’environnement, afin d’évoquer avec elles l’impact des actions citoyennes et l’évolution des pratiques de défense de l’environnement dans la Chine d’aujourd’hui. « Face aux carences des pouvoirs locaux dans les provinces et à l’absence d’instance de contrôle efficace, les autorités ont été amenées à reconnaître le rôle crucial des ONG,leur accordant du même coup, pour celles qui traitent d’environnement, des marges de manoeuvre pour leurs activités.

Cette tolérance étant néanmoins toujours fragile, j’ai instamment demandé à les rencontrer aussi bien pour leur témoigner de mon soutien appuyé que pour les écouter rendre compte des problèmes particulièrement aigus et protéiformes de la Chine en la matière.

Contre le dérèglement du climat, contre la pollution et les risques sanitaires, nul ne peut agir efficacement sans les autres.Voilà pourquoi j’attache tant de prix à la coopération des nations.

Voilà aussi pourquoi, en France et dans le monde, je crois à la complémentarité des politiques publiques, de la responsabilité des entreprises et de la mobilisation des citoyens. » Les droits humains ont rythmé le séjour de Ségolène Royal à Pékin.

« La question du développement durable en Chine est profondément liée à la question des droits de l’homme et de la démocratie. Le concept de défense des droits humains permet d’englober ces différents aspects. » Lors de sa rencontre avec Wang Jiarui, directeur du département international de liaison du PCC, Ségolène Royal a conclu en insistant sur le fait que « les normes de droit international doivent être rapidement introduites dans le fonctionnement de l’économie chinoise : ainsi le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, qui était un préalable à l’adhésion de la Chine à l’OMC, a été signé mais n’est toujours pas ratifié. » Il lui a été répondu que l’Assemblée nationale populaire travaillait à sa ratification. Auparavant, elle avait tenu à rencontrer le Club des femmes migrantes, qui accueille les Chinoises arrivant des campagnes à Pékin.

Le lundi, Ségolène Royal a demandé aux autorités chinoises de lui fournir des informations sur le sort de cinq avocats et journalistes emprisonnés ou relégués. Elle a remis un courrier en ce sens à Zhang Zhijun, du Parti communiste chinois (PCC), lors d’un déjeuner avec lui.

« Une vraie discussion s’est engagée » entre les deux parties et « une réponse sera apportée à Ségolène Royal via l’ambassade de France en Chine », selon Maître Mignard qui l’accompagne.

Pour achever son séjour, Ségolène Royal s’est entretenue avec le vice-président chinois Zeng Qinghong. « Nous avons le grand plaisir de vous recevoir à ce moment important pour vous » a-t-il souligné. La candidate a rappelé que « nous voulons tous les deux un monde multipolaire où il n’y a pas une hyperpuissance qui décide pour tout le monde, mais où, au contraire, les identités des différents continents sont préservées dès lors qu’ils convergent tous vers l’intérêt commun de la défense des droits humains et de la défense aussi de la qualité au quotidien de la vie des habitants. »

Retrouvez l’intégralité des “Carnets de Chine” de Ségolène Royal sur www.desirsdavenir.org

Mathieu Maire du Poset - hebdo.parti-socialiste.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article